Le Guerrier : Le courage

Stage mixte - Animé par Stéphane Perez



AXES DE TRAVAIL DU STAGE - Méthodes psycho-émotionnelles et corporelles     
- Comprendre le fonctionnement de cet archétype en chacun de nous (homme ou femme) ;   
- Explorer les polarités de cette énergie : pulsion de vie / inhibition, courage / peur  
- Dépasser nos résistances et pouvoir s'affirmer dans notre vie de tous les jours
- Discerner l’énergie du guerrier téméraire de celle du guerrier de lumière ;   
- Consolider l’expérience consciente de l'archétype.

LIEU ET DATE : Domaine Le Caussanel à Blandas, 24 et 25 mars 2018


PSYCHOLOGIE ET BESOINS
Cette sous personnalité en nous représente le feu de l'action, l’impatience, l’énergie farouche et sauvage, parfois vindicative. Elle est cette capacité d'oser et symbolise le courage ou le désir de conquérir. Sûr de lui, l'archétype du guerrier prend des initiatives en impulsant l’action libératrice. Le besoin d'affirmation et le désir de découvrir tous les champs des possibles est également une force qui aide à toute renaissance. Il réside en cette énergie un besoin de conquête et de dépassement pour reprendre l'expression de Hegel qui : "se pose en s'opposant". L'impatience induit toutefois des erreurs dans les faits et gestes. La dominance de cet archétype pousse à l'hyperactivité et à l'agressivité. Son refoulement à l'inhibition et à la fatalité. Dans sa partie vertueuse, il est le "sapeur pompier" qui peut se sacrifier pour rétablir la justice et défendre des nobles causes. Pour épuiser le champ des possibles qui est la profonde motivation de l'archétype d'Arès, défendre toute liberté est nécessaire, et ce à n'importe quel prix. 


MYTHOLOGIE GRECQUE 
Dans la légende, Arès, fils de Zeus et d’Héra, est le dieu grec de la guerre. Il est celui qui ose et qui s’expose, prend des risques et conquiert. Son père le considérait comme le plus odieux de tous les immortels. Sa mère elle, lui reprochait de se conduire comme une brute sans foi, ni loi. Quant à sa sœur, Athéna, elle le méprisait pour son manque de subtilité et d’intelligence. Arès est aussi le dieu de la vengeance. Bel homme et comme tout bon guerrier qui se respecte, Arès ne s’est jamais marié et eut de nombreuses maîtresses. Il est également le dieu du printemps car le mois de mars était jadis propice aux grandes conquêtes.


Au Cœur des Moi © 2013-2017 - Mentions légales - Plan du site